amour la Gloire et la Beauté

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi 4 décembre 2014

JDR buisness superstar

Web Web

dimanche 30 novembre 2014

JDR

postures des superstars

prémices, Roland Barthes, Mythologies, l'acteur HarcoutWeb

JDR

palette de superstars arbitraire, recherches sur wikipédia UNIQUEMENT, pour le début bien entendu

Web

samedi 22 mars 2014

Chris Marker - Sans Soleil - L'Atlas (pardon pour les fautes)

Web

Web Web Web Web

mercredi 19 février 2014

l'imaginaire gallimard et folio caraco prend un seul r

Web

Web

mardi 18 février 2014

l'amour parfait

WebWeb

lundi 17 février 2014

l'imaginaire gallimard

Sans_titre-1.jpg

1993

Web

Web Web

dimanche 16 février 2014

medan intime, ou comment il en arrive a ne plus savoir pourquoi il n' a pas enlevé les masques précédents à chaque nouveau masque

Web Web Web Web Web Web Web Web Web

bilan semestre 1 DNAP2

DSC_2613.jpg

DSC_2609.jpg

DSC_2607.jpg

samedi 11 janvier 2014

Pascale, rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme.

Jean Luc Godard, héritier (non pas vraiment) de Marcel Duchamp ?

images.jpgMarcel_Duchamp_marcelduchamp.jpg

C'est l'histoire d'un homme, et d'une montre. L'homme en a assez parce que sa montre tourne toujours dans le sens des aiguilles d'une montre. Il la regarde et il n'a jamais de surprise, c'est toujours la même chose. Si ce n'est que l'heure tourne. Alors l'homme démonte sa montre. Il aligne tous les éléments qui la constitue, un par un. Et puis il la remonte. Et figurez vous, accident ou pas; Dieu seul le sait, la montre se met à tourner, tantôt dans un sens, tantôt dans l'autre.

Je ne sais pas si le terme d'héritage est approprié. Non plutôt je sais qu'il ne l'est pas. Ceci dit, je fais un rapprochement entre la démarche de Jean Luc Godard et celle de Marcel Duchamp.

Alors c'est l'histoire d'un homme et du cinéma. L'homme regarde le cinéma (il est critique de cinéma). Il constate que ça marche toujours dans le même sens. Alors l'homme démonte le cinéma. Il aligne tous les éléments (dialogues, mise en scène, acteurs, éclairages...). Et puis il remonte le cinéma, et figurez vous, accident ou pas, Dieu seul le sait, tout à coup, le cinéma tourne différemment.

A travers ses films, Jean Luc Godard, ne cherche pas à faire croire au spectateur à une fiction. Au contraire, il le remet en permanence face à la réalité du cinéma, du jeu d'acteur, de la mise en scène... L'exemple le plus évident est celui du générique de début du Mépris, où il film l'envers du décor. Il y a aussi la scène de rencontre ou plutôt de retrouvailles entre Marianne et Ferdinand dans Pierrot le fou, ils sont dans une voiture, et les jeux de lumière sur le pare brise dénoncent la non-réalité de cette scène. Dans Une femme est une femme, ou bien, 2 ou 3 choses que je sais d'elle, les personnages s'adressent tour à tour directement au spectateur. Une frontalité s'installe à certains moments du film qui fait que nous ne sommes pas face à des personnages mais bien face à des acteurs qui jouent le rôle de personnages. Le petit Soldat, A bout de souffle, Comment vivre sa vie, autant de films qui se terminent mal, ou bien ne se terminent pas. Peu importe, ce n'est pas ce qui compte. Ce qui est intéressant dans ses films ce n'est pas le scénario, mais la manière dont ils se déroulent.

(Pour l'histoire de l'homme et de l'art, se référer au cours, l'homme s'appelle Marcel Duchamp).

dimanche 29 décembre 2013

un jour, Y A ou bien H

2013-09-06_14.00.29.jpg2013-10-19_18.13.12.jpg2013-09-22_00.05.41.jpg 2013-09-06_14.00.50.jpg

elle s'appelle Jean-Pierre

2013-12-29_16.40.55.jpg

2013-12-29_16.41.11.jpg

2013-12-29_16.41.26.jpg

samedi 28 décembre 2013

Vivre sa vie, Jean Luc Godard

tumblr_m2bb4m5Wqw1r063n8o1_1280.jpg

t'es si beau que t'as le droit de mal finir

Le petit soldat, Jean Luc Godard

9418337_orig.jpg

t'es si beau que t'as le droit de mal finir

vendredi 27 décembre 2013

air idéal

uniforme1.jpg

maison.jpg

spectacle

uniforme.pdf

mercredi 18 décembre 2013

regarde il s'habille du regard des aveugles

M.jpg

2013-12-17_22.34.24.jpg

2013-12-29_16.28.54.jpg

2013-12-29_16.29.49.jpg

regarde aussi https://www.facebook.com/pages/Jolies-M%C3%B4mes/363054733706213

mercredi 4 décembre 2013

tragédie française contemporaine, éloge de rien

(y'a des fautes) Capture_d_ecran_2013-12-22_a_19.51.43.png

Capture_d_ecran_2013-12-22_a_19.52.09.png

Capture_d_ecran_2013-12-22_a_19.52.38.png Le perroquet: -tu causes tu causes c'est tout ce que tu sais faire

jeudi 28 novembre 2013

ta chaise promise

2013-11-28_09.42.26.jpg

2013-11-28_09.42.34.jpg

2013-11-28_09.52.15.jpg

2013-11-28_10.22.53.jpg

amuse toi bien mon lapin

- page 1 de 4